les affiches de mars : Bertrand Tavernier à l’honneur

Poster un commentaire

4 mars 2013 par biblistudio

capitaine_conan L-Horloger-de-Saint-Paul kinopoisk.rule_juge_et_l_assassin,0

En mars, l’affiche du mois ne sera pas une affiche mais toutes les affiches de Bertrand Tavernier dont la plupart sont accrochées sur les murs des cinémas Studio à l’occasion de leur cinquantième anniversaire. Comme Bertrand Tavernier présidera les festivités, rendons lui honneur…

Bertrand Tavernier a réalisé une vingtaine de films. Il commence sa carrière dans les années 70, et ses premières affiches sont donc signées par l’incontournable René Ferracci : L’horloger de Saint-Paul, Le juge et l’assassin, La mort en direct, Une semaine de vacances, Coup de torchon.

L’affiche de L’horloger de Saint-Paul est une belle composition : une horloge sur une image de Philippe Noiret, et le titre qui se détache sur une belle couleur jaune. Belle composition également pour Le juge et l’assassin : deux grands portraits de Noiret et Galabru dans une couleur unie, bleu pour l’un et rouge pour l’autre, et une séparation blanche entre les deux qui représente le drapeau français.

L’affiche de Que la fête commence a été créée par Michel Landi qui en a fait deux versions. La plus connue est celle de trois chirurgiens avec leurs masques en forme de bec, et la seconde est la même mais avec la photo des trois acteurs collée sur le corps des médecins. Cette modification a tout l’air d’une concession aux producteurs…

Même cas pour Les enfants gâtés où Raymond Savignac, célèbre dessinateur de publicité dans les années 50, a fait une illustration originale (la silhouette d’un couple, bleu pour l’homme et rouge pour la femme, et des immeubles dessinés sur les personnages), mais il existe une deuxième affiche où l’on voit un montage d’une image de Michel Piccoli et Christine Pascal. Il fallait que l’on voie les vedettes…

Coup de torchon et La mort en direct sont moins intéressantes. Après la disparition de René Ferracci, les années 80 signent la fin des grands noms des affichistes.

Deux affiches de cette période sortent néanmoins du lot : Un dimanche à la campagne avec une illustration de Bernard Bernhardt, et Autour de minuit, également illustré mais non signé.

Ensuite, ce sont généralement des photos avec ou sans montage. La créativité a disparu. Certaines sont assez réussies néanmoins comme L627 ou Capitaine Conan. Par contre toutes ces affiches représentent des films qui sont des fleurons du cinéma français.

Ces affiches sont exposées à la bibliothèque tout le mois. N’hésitez pas à venir les voir !

Publicités

commenter !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

la bibliothèque

contact presse :

biblistudio [at] gmail.com

entrez votre adresse mail ci-dessous :

Priceminister

Priceminister Bibliothèque
%d blogueurs aiment cette page :