l’affiche de mai 2013 : Reflets dans un oeil d’or

Poster un commentaire

6 mai 2013 par biblistudio

en13139Pour accompagner les 20 ans du festival Désir… Désirs qui s’ouvrira le 11 mai prochain, nous vous proposons ce mois-ci l’affiche du film Reflets dans un œil d’or réalisé par John Huston, sorti le 3 avril 1968.
Film sulfureux sur le désir, la frustration, le refoulement, il aura fallu la permissivité de la seconde partie des années soixante pour qu’il puisse être réalisé, plusieurs projets ayant dû être abandonnés précédemment.

L’affiche a été dessinée par Jean Mascii (1926-2003), l’un des derniers vrais illustrateurs avec Grinsson, dont nous avons déjà parlé (Hombre).
Il réalisa plus de 2000 affiches de cinéma pour de nombreux réalisateurs : J. Becker, J. Delannoy, R. Clément, C. Chaplin, J.L. Godard, B. Bertolucci, Ph. de Broca ou la Warner Bros. Ce fut un remarquable portraitiste dont le style est lié aux années 1950-1960.
On lui doit les plus belles affiches de westerns comme Le Bon la brute le truand, Le Spécialiste ou encore Rio bravo.

Quand John Huston sortit Reflets dans un œil d’or, il le présenta dans des copies dont les tons étaient ambre doré. Selon lui, « le procédé de couleurs dans lequel le film a été tourné à l’origine était le résultat d’une expérimentation importante et correspondait parfaitement à l’étude d’un groupe de personnes névrosées ». C’est cette tonalité dorée que Mascii a rendue sur l’affiche où seule une couleur jaune vive met en relief le titre, le nom des deux acteurs, Elisabeth Taylor et Marlon Brando, ainsi que technicolor panavision et le logo de la Warner.
Des copies technicolor du film ont été tirées en même temps que les copies désaturées qui faisaient apparaître en permanence une dominante dorée, donnant au film une teinte proche du sépia que l’on retrouve sur l’affiche, en dehors de quelques flashes de couleur presque rose, comme celle du bandeau qui retient les cheveux d’Elisabeth Taylor.
Les exploitants, après quelques timides essais mal reçus par le public, choisirent les copies technicolor.
Comme à son habitude, Mascii représente sur l’affiche plusieurs personnages.
Elisabeth Taylor, dessinée de dos, le visage tourné vers nous par-dessus son épaule dénudée, à demi cachée par ses cheveux longs simplement retenus par un foulard, dégage une grande sensualité.
Sur la droite, le visage au regard sombre, sourcils fronçés de Marlon Brando traduit l’atmosphére dramatique du film.
Entre eux, l’image d’un cavalier, chevauchant nu, se reflète dans un « œil d’or »…
Le titre est lui-même travaillé : le mot REFLETS a son propre reflet !
La signature de l’artiste, trés reconnaissable et lisible, se trouve sur le bord droit, en haut, en vertical ainsi que les dimensions de l’affiche.

Vous pouvez découvrir cette affiche à la bibliothèque jusqu’à la fin du mois.

Publicités

commenter !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

la bibliothèque

contact presse :

biblistudio [at] gmail.com

entrez votre adresse mail ci-dessous :

Priceminister

Priceminister Bibliothèque
%d blogueurs aiment cette page :