revues de cinéma : So Film

Poster un commentaire

13 avril 2014 par biblistudio

so filmLancer une nouvelle revue en 2012, période difficile pour la presse papier à l’heure du tout numérique, était un pari audacieux.

Le groupe So Press (fort du succès de son expérience avec So Foot) et l’éditeur de livres et de DVD Capricci (dont les animateurs Thierry Lounas, Emmanuel Burdeau et François Begaudeau sont également au Comité de rédaction de So Film), partenaires étonnants mais efficaces, ont relevé le défi avec succès.

Ils ont réuni de fines plumes, des personnalités diverses, rédacteurs des Cahiers du cinéma, mais aussi des écrivains, des scénaristes, des réalisateurs. So Film n’est pas une copie des Cahiers du cinéma, on est dans le récit journalistique plus que dans l’analyse critique.

L’idée : prendre son temps et de la distance pour raconter des histoires.

La parole est donnée à des invités dans des entretiens de fond souvent surprenants (12 pages pour Abdellatif Quechiche), hors promo (13 pages pour Quentin Tarentino). Des rencontres improbables sont provoquées : Albert Serra et Alexander Sokourov échangent sur le thème de la figure du pouvoir et des dictateurs à travers leurs films.

Des personnages hors norme racontent leurs vies extravagantes ayant inspiré des scénarios (comme celui du Big Lebowski des frères Coen). De grands reportages à l’étranger rendent compte de pratiques culturelles et économiques peu connues (Pakistan, Maroc, Nigéria, Mexique…). Un cahier critique choisit un petit nombre de films mais les met en valeur dans des articles solides et argumentés.

Certains reprocheront le manque de point de vue sur le cinéma, sur les choix de mise en scène des réalisateurs, leur vision du monde ou des articles dans l’air du temps.

Une chose est sûre, la lecture du magazine est assez jubilatoire avec des articles provocateurs – celui sur les frères Coen s’intitule « c’est plus cool d’avoir un film culte que de collectionner les oscars ». On trouve également des rubriques régulières et originales : « Faut-il tourner avec un(e) ex ? ou un Top 10 insolite, très loin du box-office. »

Drôle, léger mais sérieux quand il faut, souhaitons une longue vie à ce magazine qui renouvelle agréablement un type de publication qui ne doit pas disparaître.

 

Publicités

commenter !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

la bibliothèque

contact presse :

biblistudio [at] gmail.com

entrez votre adresse mail ci-dessous :

Priceminister

Priceminister Bibliothèque
%d blogueurs aiment cette page :