revues de cinéma : Mad Movies

Poster un commentaire

22 septembre 2014 par biblistudio

mad-movies_n-277_septembre-2014Mad Movies

« L’idée c’est d’aller plus loin et avec vous. Vous amener à découvrir, défricher, réévaluer, vous questionner… » Voici le projet de la nouvelle formule tel que Fausto Fasulo, rédacteur en chef depuis 2007, le décrit dans son édito de septembre 2014.

Comme toute revue existant depuis très longtemps, Mad Movies doit se renouveler si elle veut résister à l’heure du tout numérique.

« À l’heure de la politique de flux, de la standardisation du contenu, de la dangereuse neutralité de point de vue ou encore de l’originalité « fake », proposer un véritable objet éditorial, pensé, mûri et porté à bout de bras par une mini-armée de passionnés, demeure le défi le plus stimulant que nous puissions relever mois après mois » déclare Fausto Fasulo dans le n° 274 de mai 2014.

C’est un petit journal amateur, tiré à 120 exemplaires par une équipe de 4 personnes, en forme de fanzine bimestrielle ronéotypée, qui est créé en 1972, sous la direction de Jean-Pierre Putters. À partir de 1980, Mad Movies bénéficie d’une distribution mensuelle en kiosque en gardant son ton décalé, bricolé, la ligne éditoriale dictée par le cœur plutôt que par le marketing.

Les années 2000 voient de nombreuses modifications apparaître : la revue est vendue à Edition Custon Publishing, elle change une fois de directeur et deux fois de rédacteur en chef. Une version en kiosque est accompagnée d’un DVD. Un supplément Impact spécialisé dans le cinéma d’action sortira jusqu’en 2011. Un site Internet est créé en 1999, refondu en 2008 puis en 2014 avec des forums et des blogs offrant un espace aux réalisateurs, scénaristes, dessinateurs, où ceux qui font l’univers « Mad » peuvent tenir leur « journal de bord » et communiquer avec leur public et leurs fans.

La revue s’est imposée par le sérieux de son travail et son humour. Elle explore toutes les tendances et les productions des films fantastiques, d’horreur et de science fiction ; l’aspect historique du genre n’est pas oublié ainsi que l’actualité vidéo et celle des festivals. Son sous-titre : « Le plus fort du cinéma ».

On y trouve des informations variées où se mêlent grosses productions hollywoodiennes et petites séries B (voire Z) confidentielles, dossiers thématiques, entretiens sans langue de bois avec des réalisateurs (que Mad Movies s’enorgueillit d’avoir fait connaître tel David Cronenberg), pages spéciales sur les métiers spécifiques du cinéma, rubriques cultes (« Notules lunaires »), étude d’une séquence de film…

Le magazine reste une référence face à son concurrent direct Écran Fantastique (que nous vous présenterons le mois prochain).

L’édito de juillet-août 2014 précise : « Ici on est plutôt du genre coriace, un peu teigne, parfois imprévisible et gentiment provoc ». Le ton est donné.

Cette revue est consultable à la bibliothèque des cinémas Studio.

Advertisements

commenter !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

la bibliothèque

contact presse :

biblistudio [at] gmail.com

entrez votre adresse mail ci-dessous :

%d blogueurs aiment cette page :