l’affiche d’octobre 2015 : L’Anniversaire

Poster un commentaire

5 octobre 2015 par biblistudio

L'Anniversaire.jpgQuoi du plus naturel que de porter notre choix sur l’affiche du film de Diane Kurys, L’Anniversaire, dans ce numéro un peu spécial ou nous fêtons celui de cinémalire, notre publication mensuelle ?

Pour son film sorti en septembre 2005, Diane Kurys a fait le choix d’une affiche graphique plutôt que photographique, à l’inverse de la pratique actuelle. Comme précédemment pour les affiches de Diabolo menthe (1977) et de Cocktail Molotov (1980), elle fait appel au dessinateur Floc’h dont le coup de crayon est empreint d’élégance. Issu du mouvement de la ligne claire créé par Hergé (Tintin) et Edgar P. Jacob (Blake et Mortimer), son style est reconnaissable par un trait d’encre noire d’épaisseur constante.
Illustrateur français, né en 1953, Floc’h navigue entre la bande dessinée, l’écriture de romans, l’illustration et la publicité. Il a à son actif presque une vingtaine d’affiches de cinéma et a dessiné pour Alain Resnais, Danièle Thomson, Woody Allen…

Sur cette affiche, chacun des protagonistes du film est représenté par un petit personnage que l’on reconnaît au premier coup d’œil. Le style n’est pas caricatural et sait, sans forcer le trait, faire ressortir l’essentiel  des visages pour qu’ils soient identifiables. Flanqués d’une flamme au-dessus de la tête, ils symbolisent les bougies des gâteaux d’anniversaire.
Ce qui contraste au premier coup d’œil c’est le thème du film, qui se voudrait festif, et l’air renfrogné des personnages. Plutôt que de les réunir dans un dessin de groupe, Floc’h les représente de façon individuelle, comme si chacun boudait dans son coin.
Comme dans tout film choral, il n’y a pas vraiment de personnage principal. Chaque rôle a son importance dans l’histoire, raison pour laquelle aucun des personnages n’est plus grand que l’autre sur l’affiche. On devine seulement que l’anniversaire en question doit être celui du personnage que campe Lambert Wilson par sa position dominante, au sommet du gâteau.
Le fond de l’affiche est blanc, sans aucun décor, et souligne également le fait que l’anniversaire ne sera pas une soirée placé sous le signe de l’amusement.

Ce film de Diane Kurys ne fait pas partie des meilleurs tournés par la réalisatrice et ne restera pas dans la mémoire des cinéphiles, comme ce fut le cas pour Diabolo menthe par exemple.

Publicités

commenter !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

la bibliothèque

contact presse :

biblistudio [at] gmail.com

entrez votre adresse mail ci-dessous :

Priceminister

Priceminister Bibliothèque
%d blogueurs aiment cette page :