revues de cinéma : La Septième obsession

Poster un commentaire

22 juin 2016 par biblistudio

SeptiemeObsessionUn nouveau magazine à la bibliothèque : La Septième obsession, titre énigmatique pour un bimestriel dont le rédacteur en chef Thomas Aïdan trace ainsi les intentions : « …accepter l’inconnu… se laisser guider par l’envie de découvertes… se confronter aux questions essentielles… laisser ouvertes toutes formes de discussion ».
Ce vaste programme a déjà séduit Gilles Jacob (ex-président du Festival de Cannes) qui en parle comme de sa revue actuelle préférée, Michel Ciment (célèbre critique de l’historique revue Positif) qui écrit : « son n°2 est un beau démenti à ceux qui pleurent la soi-disant disparition de la cinéphilie » ou Jérôme Garcin (Le Masque et la plume sur France Inter) qui cite très souvent la revue dans son émission.
Cette revue haut de gamme mais pas élitiste, d’abord publiée en ligne depuis 2013 par une équipe de journalistes, d’universitaires et d’étudiants en cinéma, est passée au format papier en octobre 2015 avec un premier titre séduisant « À  quoi rêvent les cinéphiles ? » Réponses : d’un cinéma « populaire » et non « populiste », d’une fiction intelligente et d’avoir le temps de la réflexion.

La critique est au service des films et non l’inverse, les textes sont exigeants mais accessibles et la mise en page particulièrement soignée et richement illustrée. Entretiens, critiques de l’actualité mais aussi dossiers, hommages… : en cinq numéros, la revue a su s’imposer dans le paysage de la presse écrite. Comme le dit le philosophe Alain Badiou dans le n°1 : « On apprend aujourd’hui à connaître le monde par le cinéma ». « On fait l’expérience de la vie et de ses multiples visages par le truchement de la fiction. Elle met en branle la réflexion, les émotions, les sentiments… » renchérit l’édito du n°4.

Composé d’une centaine de pages, chaque numéro place au centre de sa ligne éditoriale une obsession qui peut prendre des formes différentes : cinéma, séries, jeux, vidéos… « L’obsession, par essence pulsionnelle et excessive, doit laisser place à la respiration du voyage, à la rencontre de nouveaux espaces » précise le rédacteur en chef, ne s’interdisant pas un certain lyrisme « le cinéma, comme la plus belle marche vers la beauté ».

N’hésitez pas à venir consulter cette Septième obsession à la bibliothèque des Studio.
À bientôt.

Advertisements

commenter !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

la bibliothèque

contact presse :

biblistudio [at] gmail.com

entrez votre adresse mail ci-dessous :

%d blogueurs aiment cette page :