de la guerre dans nos livres de cinéma

Poster un commentaire

14 décembre 2016 par biblistudio

vietnamapocalypseDepuis son invention, le cinéma entretient des liens étroits avec l’histoire. Et la guerre, occupation exécrable des hommes, y tient une place de choix. Il est à noter qu’avant l’invention de la photographie (1839) et du cinéma (1895), la seule représentation visuelle de la guerre, souvent idéalisée, était celle des tableaux et gravures. Au fil des années, le film de guerre est devenu un genre en soi et son succès ne s’est pas démenti avec le temps. Alors il est intéressant de se demander quelle est sa part réservée dans nos livres de cinéma.

On a beau chercher, on ne trouve pas de livres faisant référence aux films évoquant les guerres des siècles passés, par exemple les guerres antiques, napoléoniennes, la guerre de Sécession… Et pourtant ces épisodes guerriers forment la trame de nombreux films qui pourraient servir de matériau pour éclairer l’histoire. Ils mériteraient ainsi une analyse qui a posteriori nous informerait sur les sociétés belligérantes. À noter une exception : Les Figures de la guerre : représentations et sensibilités 1839-1996.
Or tout change avec l’époque moderne. Le film de guerre dont l’apparition coïncide avec la première guerre mondiale est le thème d’une vingtaine de livres dont une bonne moitié se focalise sur les 2 grands conflits du XXsiècle.

Parmi les livres consacrés à la seconde guerre mondiale, deux s’interrogent sur l’influence de l’occupation dans le cinéma. Un autre explore un fait de guerre particulier : Les déportés d’Avon. Un livre s’intéresse aux conséquences de la guerre chez les vaincus : Cinéma et culpabilité en Allemagne, 1945-1990. Aucune trace de livres analysant les guerres d’Extrême-Orient à travers le cinéma asiatique mais quel serait l’intérêt des lecteurs français pour cette approche ?
La guerre d’Algérie n’est pas oubliée avec La Guerre d’Algérie à l’écran. Quant à la guerre du Vietnam, traumatisme profond pour la société américaine, elle est le sujet de plusieurs livres dont le très significatif : Le Vietnam, un cinéma de l’Apocalypse.
La crainte nucléaire a aussi inspiré le cinéma ; elle est décrite dans L’apocalypse nucléaire et son cinéma ainsi que dans Préparer une nouvelle guerre mondiale.

À travers le prisme du cinéma, nos livres sur la guerre s’intéressent aux conflits tels que vécus par les Français ou décrits par le cinéma américain. Cette prépondérance des États-Unis apparaît formidablement dans le très beau livre Le Cinéma de guerre : les grands classiques américains : des « Cœurs du monde » à « Platoon ». L’hégémonie du cinéma américain égale la puissance militaire du pays.
Mais à quand un livre qui, par le biais du cinéma, établirait que l’URSS fut le premier artisan de la victoire de 1945 ?

 

Publicités

commenter !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

la bibliothèque

contact presse :

biblistudio [at] gmail.com

entrez votre adresse mail ci-dessous :

Priceminister

Priceminister Bibliothèque
%d blogueurs aiment cette page :