Les nouveautés dans nos rayonnages

Poster un commentaire

6 mars 2017 par biblistudio

derniersacquisitionsNous venons d’actualiser et d’enrichir le fonds documentaire de la bibliothèque, en suggérant quelques axes de réflexion pour une cinéphilie à venir, ouverte sur le monde, qui selon la formule célèbre « substituerait à nos regards un monde qui s’accorde à nos désirs. » (A. Bazin) Une approche thématique et pluridisciplinaire a été privilégiée, mettant l’accent sur les auteurs-réalisateurs, les films, le documentaire et le cinéma d’animation.

Dans cette perspective, la bibliothèque doit être notre outil : une boîte à idées où sont recueillies les écritures d’amour adressées aux auteurs du cinéma.

Nous désirons qu’il n’y ait aucune équivoque sur nos choix. En dernière instance, ce qui détermine l’orientation de la politique d’acquisition est la recherche continuelle d’une certaine « identité » d’une bibliothèque de cinéma dans un complexe « art et essai », comme les Studio.

La première source de travail fut évidemment les revues spécialisées (Cahiers du cinéma, Positif, La Septième Obsession…) consciencieusement dépouillées, lues et étudiées avec un acharnement toujours enthousiaste. Certains éditeurs effectuant un travail remarquable ont particulièrement retenu notre attention via leurs sites internet (Capricci, Rouge Profond, Yellow Now…)

Nous avons également voulu tourner les projecteurs vers les ouvrages replaçant les films dans leur contexte. Nous avons donc souhaité privilégier :

  • des livres concernant des cinéastes dont la bibliographie était jusqu’ici succincte voire inexistante (cf. Jane Campion, Miklos Jancso, Philippe Garrel, Alain Cavalier, les Straub, pour ne citer qu’eux).
  • de nouvelles approches explicitant des thèmes contemporains (Daech, Le Cinéma et la Mort, Documentaire et Fiction, John Ford et les Indiens)
  • des réflexions globales à portée théorique sur l’histoire et la critique du geste cinématographique : les tomes 3 et 4 de La Maison Cinéma et Le Monde de S. Daney, Les Conquérants d’un nouveau monde – Essai sur le cinéma hollywoodien de M. Ciment.

Notre tâche commence dans l’approche patiente, minutieuse de l’objet culturel nommé livre de cinéma. Nous devons pour cela rester modestes et rigoureux, insensibles aux modes et aux idées reçues, voir et revoir les films, lire et relire les livres, inlassablement. Ne pas se contenter de subir passivement le cinéma mais s’intéresser d’une façon constante aux livres (et aussi aux revues, spécificité française) qui nous le dévoilent.

Advertisements

commenter !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

la bibliothèque

contact presse :

biblistudio [at] gmail.com

entrez votre adresse mail ci-dessous :

%d blogueurs aiment cette page :