dans nos rayonnages : Les cinéastes et la table

Poster un commentaire

19 décembre 2017 par biblistudio

Voici décembre revenu et la perspective des fêtes de fin d’année. Qui dit Noël dit cadeaux, agapes et… repas (de famille ou pas).
Les arts ont de tout temps représenté la nourriture : les cervidés peints sur les murs des grottes, les repas de Gargantua, les déjeuners sur l’herbe des peintres impressionnistes, la première photographie de N. Niepce en 1822 La table mise, jusqu’au cinéma où l’un des premiers sujets de film de Louis Lumière est Le Repas de bébé.
« Moteur ou toile de fond, qu’elle comble ou laisse sur sa faim, la table inspire le cinéma » déclare Nicolas Schmidt. Le cinéma cuisine la nourriture à toutes les sauces.
Pour vous mettre l’eau à la bouche, le cinéma est bien placé car qui n’a pas en mémoire une séquence de repas au cinéma : de la mémorable fondue des Bronzés font du ski de Patrice Leconte (1979) au célèbre règlement de compte familial de Festen de Thomas Vinterberg (1998), des excès de La Grande bouffe de Marco Ferreri (1973) aux patates des Glaneurs et la glaneuse d’Agnès Varda (1999).
Qu’il ait lieu à la maison ou au restaurant, qu’il soit collectif ou solitaire, fastueux ou frugal, rapide ou interminable, savoureux ou pas, le repas est souvent la scène centrale des films, là où se forgent les amitiés (c’est un passage obligé pour le film de copains), c’est là que la séduction opère pour former les couples ou que les tensions s’exacerbent et que la violence éclate.
La quête charnelle répond aux mêmes pulsions voraces que le besoin d’assouvir sa faim mais peut-être est-il plus facile de montrer les objets et signes qui évoquent la nourriture et la boisson plutôt que ceux du sexe.
De nombreux livres de cinéma abordent le thème de la table. Laissons le dernier mot à Trudy Bolter dans son introduction au livre Les cinéastes et la table (disponible dans nos rayons à la cote 791.435 BOL) : « En plus d’un plaisir, la nourriture est un nœud de connotations qui relie tous les fils qui nous tiennent en relation les uns avec les autres… C’est bien pour cela que les cinéastes se mettent si souvent – et de plus en plus – à table ».

Publicités

commenter !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

la bibliothèque

contact presse :

biblistudio [at] gmail.com

entrez votre adresse mail ci-dessous :

Priceminister

Priceminister Bibliothèque
%d blogueurs aiment cette page :